Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 11:51

 

L’aromathérapie n’est pas une médecine douce au même titre que l’homéopathie (par exemple) au sens où elle ne fait pas appel à des principes actifs dilués. C’est l’essence même des plantes qui est manipulé, ce qui implique une grande prudence.

Il semble nécessaire de rappeler que nul ne peut se passer des conseils d’un professionnel de santé, surtout en ces circonstances si particulières.

Il est des cas où cette précaution est on ne peut plus nécessaire. Il s’agit de toute les personnes affaiblies, souffrant de pathologies particulières (épilepsie, insuffisance hépatiques, problèmes cardiaques...) où dont l’état requiert certaines attentions particulières, comme les femmes enceintes ou allaitantes...

Voici donc une ébauche de liste des huiles essentielles contre-indiquées.

Publicité

Chez la femme enceinte, sont à proscrire : toutes les huiles dites "emménagogues" (c’est à dire qui favorisent ou régulent les menstruations), celles ayant un effet de type hormonal, ainsi que les huiles essentielles contenant des cétones (effet neurotoxique et même abortif . Les effets peuvent donc être catastrophiques et aller jusqu’à déclencher des contractions... De plus, en règle générale, les huiles essentielles sont à éviter pendant un gros premier trimestre de grossesse. En effet, le foetus est alors en pleine construction, et rien ne doit venir interagir avec cette multiplication cellulaire.

Même après cette période, la plus grande prudence est de mise et les conseils d’un professionnel de santé sont indispensables !!(au risque de me répéter)

Dominique Baudoux Voici une première mise en garde issue du livre de bandoux (pédiatrique) :

H. E. interdites (1) pendant toute la grossesse et l’allaitement
- Chenopodium ambrosoïdes - Epazote
- Cupressus sempervirens - Cyprès
- Cymbopogon martinii - Palmarosa
- Eucalyptus dives - Eucalyptus mentholé
- Eugenia Caryophyllus - Clou de girofle
- Foeniculum vulgare ssp. dulce (2) - Fenouil
- Helichrysum italicum ssp. serotinum - Hélichryse italienne (immortelle)
- Lavandula stoechas - Lavande stoechade (à toupet, maritime, papillon)
- Mentha pulegium - menthe pouliot (pouillot)
- Rosmarinus off. CT verbénone - Romarin à verbénone (abortive)

(1) Sauf application momentanée et très localisée. (2) Interdite pendant la grossesse mais recommandée pendant l’allaitement.

Dans l’ouvrage du même auteur, consacré à l'aromathérapie pendant la grossesse, on peut également trouver les recommandations suivantes pour le premier trimestre de grossesse :
- Eviter la voie orale
- Utiliser la voie sublinguale sur une courte période
- Utiliser la voie cutanée en évitant la zone abdominale et dorso-lombaire
- Rejeter systématiquement les huiles essentielles suivantes :

— HECT cétoniques :

  • Salvia officinalis ssp officinalis - sauge officinale
  • Cedrus atlantica - Cèdre de l’Atlas
  • Rosmarinus off. CT camphre - Romarin à camphre
  • Hyssopus officinalis ssp off. - Hysope officinale
  • Mentha X piperita var. franco mitcham - menthe poivrée
  • Lavandula stoechas - Lavande stoechade (à toupet, maritime, papillon)
  • Mentha pulegium - menthe pouliot (pouillot)

— HECT Phénolées :

  • Eugenia caryophyllus - giroflier
  • Cinnamomum verum fe - cannelle (feuille)
  • Satureja montana - Sariette des montagne
  • Origanum compactum - Origan compact
  • Thymus vulgaris CT thymol - Thym à thymol
  • Trachyspermum ammi - Ajowan

— HECT à aldéhydes aromatiques :

— HECT à géraniol ou a eugénol : utérotoniques

  • Cymbopogon martinii var motia - Palmarosa
  • Thymus vulgaris CT géraniol - Thym à géraniol
  • Monarda fistulosa - Monarde fistuleuse
  • Eugenia caryophyllus - giroflier
  • Cinnamomum verum fe - cannelle (feuille)

L’auteur précise qu’au-delà du premier trimestre, la prudence reste de rigueur et les huiles cétoniques restent formellement contre-indiquées à cause de leur double éffet abortif et neuro-toxique.

Nerys Purchon Nerys Purchon établit elle aussi une liste des huiles essentielles à éviter pendant la grossesse (je me suis permise d’ajouter les dénominations latines pour éviter toute ambiguité) :
- Apium graveolens - Cèleri
- Cinnamomum zeylanicum - Cannelle
- Cedrus atlantica - Cèdre (bois de)
- Commiphora molmol - Myrrhe
- Foeniculum vulgare ssp. dulce - Fenouil
- Juniperus communis - Genèvrier commun
- Hyssopus officinalis var, decumbens - Hysope
- Jasminum officinalis - Jasmin
- Origanum majorana - Marjolaine
- Melissa officinalis - Mélisse
- Mentha pulegium - menthe pouliot (pouillot)
- Mentha x piperita - Menthe poivrée
- Myristica fragrans - Muscade
- Ocimum basilicum L. var. Basilicum - Basilic
- Petroselinum crispum - Persil (abortive)
- Rosmarinus officinalis - Romarin (dont elle ne précise pas la variété)
- Salvia sclarea L. - Sauge sclarée
- Thymus vulgaris - Thym (dont elle ne précise pas la variété

Nerys Purchon ajoute à cette liste que les huiles essentielles de Camomille, Géranium, Lavande et Rose sont à éviter pendant les quatre premiers mois de grossesse.

Au fil de mes lectures, j’ai complété ces listes (nous ne sommes jamais trop prudentes !) avec les fameuses huiles emménagogues (et autres) qui sont fortement déconseillées pendant la grossesse :
- Artemisia vulgaris - Armoise vulgaire (abortive, interdite à la vente au public en France)
- Allium Cepa - Oignon
- Artemisia dracunculus - Estragon
- Betula Alleghaniensis - Bouleau
- Carum carvi - Carvi
- Cistus ladaniferus L. - Ciste Ladanifère
- Citrus Aurantium fe - Bigarade
- Citrus limonum Risso - Citron
- Eucalyptus polybractea CT cryptone - Eucalyptus à cryptone
- Ruta graveolens L.- Rue officinale (rue fétide, herbe de la rue, rue des jardins, herbe de grâce)
- Tanacetum parthenium - Grande Camomille
- Thuja occidentalis - Thuya

Voici le complément de liste pour les huiles essentielles à éviter chez la femme allaitante :
- Jasminum officinalis - Jasmin (empêcherait la lactation)
- Mentha x piperita - Menthe poivrée
- Petroselinum crispum - Persil
- Salvia officinalis - Sauge

Quoi qu’il en soit, ces listes ne sont qu’indicatives et ne dispensent pas de la consultation d’un professionnel de santé.

Partager cet article

Repost 0
Published by manoula - dans Espace femme
commenter cet article

commentaires

bouchra 24/12/2010 16:36



merci hbiba c'est très interressant gros bisous 



Présentation

  • : Le blog de manal
  • Le blog de manal
  • : j'espère regrouper mes souvenirs d'elève dans ce blog
  • Contact

Profil

  • manoula
  • jeune fille qui aime la vie
  • jeune fille qui aime la vie

Texte Libre

   Bonjour et Bienvenue ...Inscrivez vous sur ma newsletter pour avoir mes nouveautés

 

Texte Libre

Pages